Enquêtes et recherches collectives |

GeoHistoricalData

Tuez le temps. Faites de l'histoire.

MàJ : 30/05/2023

i_tra.jpg

Le projet Geohistoricaldata regroupe depuis une dizaine d'année une vingtaine de chercheurs de l'EHESS (CAMSet LaDéHiS) et de l'IGN autour de deux objectifs fondamentaux qu’il nous semble important de développer de concert :

  • l’étude des évolutions territoriales à différentes échelles (de la parcelle cadastrale au territoire national) ;
  • la création d’outils spécialisés et flexibles permettant de traiter ces questions.

Dans ce cadre, nous avons commencé en 2013 par un projet de vectorisation collaborative plusieurs plans de Paris allant du 18e siècle au 20e siècle et initié la vectorisation des informations portées par la carte de Cassini (fin 18e) à l'échelle de la France entière (en l'occurence la carte de cassini assemblée et géoréférencé par le laboratoire pour le site http:cassini.ehess.fr).


Les différents résultats de ce travail toujours en cours sont disponibles (en visualisation et en téléchargement)  sur le site https://www.geohistoricaldata.org/ . Les données sont accessibles et régulièrement mises à jour sur le Harvard Dataverse ou l'entrepôt Didoména de l'EHESS.

Les travaux initiaux sur les réseaux de communication routiers historiques : Les routes et les villes de France au XVIIIe Siécle et l'évolution du réseau des rues de Paris XVIIIe-XIXe

Présentation du projet initial et des données: Perret Julien, Gribaudi Maurizio et Barthelemy Marc, 2015, « Roads and cities of 18th century France », Scientific Data, 15 septembre 2015, vol. 2, p. 150048. http://dx.doi.org/10.1038/sdata.2015.48
Quelques références: https://www.library.cornell.edu/ , http://www.technologyreview.com

Le programme de recherche GeoHistoricalData s’articule autour d’une infrastructure de données géographique (SGBD PostgreSQL/Postgis, Geoserver et MediaWiki sémantique dédiés) développée et maintenue par les ingénieurs du LaDéHiS et de l’IGN et hébergée par l’IR* Huma-Num. Elle permet de collecter et d’agréger – de manière raisonnée, collaborative et cumulative – des données géo-historiques produites par les travaux des membres et des collaborateurs du laboratoire.

Une partie des travaux du groupe se poursuivent actuellement dans le cadre du projet SoDUCo (Social Dynamics in Urban Context: Open tools, models, and data – Paris and its suburbs, 1789-1950) qui a été sélectionné par l'ANR en juillet 2018 (démarage en mars 2019, cf. détail le site dédié : https://soduco.github.io/ )

Etudier la carte de Cassini au microscope : l'édition numérique de la planche 52.

La convention "Le Massif central vu par les Cassini", signée en 2017, est un partenariat entre l’Université Clermont-Auvergne (CHEC et MSH de Clermont) et l’EHESS (Centre de recherches historiques) pour la mutualisation et la valorisation de données géohistoriques sur le Massif central, en partenariat avec les Archives départementales du Puy-de-Dôme et la Cartothèque de l’UFR LCSH. Responsables scientifiques : Maurizio Gribaudi et Stéphane Gomis.

4 Avril 2018 - Journée "Autour de la feuille 52 de la carte de Cassini (Clermont)"
(Amphi 220 de la MSH, 4 rue Ledru à Clermont-Fd. Séminaire public, entrée libre). (cf. le  Programme détaillé).

Le 24 janvier 2019 :  "L'édition numérique de la feuille 52 de la carte de Cassini (Clermont)" -  (Maison des Sciences de l’Homme, 4 rue Ledru, 63000 Clermont-Ferrand). Programme détaillé : (matin, Amphi 125) : "La feuille 52 de la carte de Cassini (Clermont) : édition et valorisation" - Atelier de recherche (après-midi, salle 28) : "Les paroisses : identité territoriale de l’Ancien Régime à l’époque concordataire" (cf.  enregistrement vidéo ).

La numérisation de la planche 52 de la carte Cassini est visible sur le site http://geohistoricaldata.org/. Les données ouvertes constituitives de la carte numérique sont accessibles sur deux entrepôts :

Baciocchi, S., Dumenieu, B., Chadeyron, Abadie, N., J., Perret, J., Motte, C., Vouloir, M.-C., Cristofoli, P., Gomis, S., Langlois, I., Boivin, P., Delaveau, J.-M., & Gribaudi, M. (2019). Reconstruction et édition critique de la planche n°52 de la « Carte de France » dite de Cassini, 1756-1777, 2016-2019 — [Carte Numérique]. Geohistoricaldata, IGN-EHESS, Paris , 2019. https://doi.org/doi%3A10.25721%2F65a8-5q97

Baciocchi, S., Dumenieu, B., Chadeyron, Abadie, N., J., Perret, J., Motte, C., Vouloir, M.-C., Cristofoli, P., Gomis, S., Langlois, I., Boivin, P., Delaveau, J.-M., & Gribaudi M., A GIS reconstruction of the Cassini ``Carte de France'' sheet No. 52, V1., Harvard Dataverse,2019,{10.7910/DVN/XP8J6P},https://doi.org/10.7910/DVN/XP8J6P

 

Quelques références sur cette expérience :

Duménieu, B., Chadeyron, J., Cristofoli, P., Perret, J. and Baciocchi, S., “Engraved Footprints from the Past. Retrieving cartographic geohistorical data from the Cassini Carte de France, 1750-1789”, 29th International Cartographic Conference, Tokyo, Japan, 15–20 July 2019 - V1 (17 juin 2019) (in collaboration with S. Gomis, M. Gribaudi, I. Langlois, C. Motte and M.-C. Vouloir).
Lien vers le résumé : https://www.abstr-int-cartogr-assoc.net/1/68/2019/  
Lien vers le poster : https://didomena.ehess.fr/concern/file_sets/mc87pq59n?locale=fr


Dumenieu, B., Chadeyron, J., Cristofoli, P., Perret, J., Jolivet, L., & Baciocchi, S. (2019). Des empreintes cartographiques. "Restitution de données géohistoriques à partir de la Carte de France de Cassini, 1750-1789". Bulletin du Comité Français de Cartographie, 13‑16, 42‑44.
Lien vers le document : https://www.lecfc.fr/new/articles/241-article-3.pdf

Un "état" de l'espace Français (métropolitain) à la fin de l'Ancien Régime

Un État géolocalisé des villes, bourgs, villages et abbayes situés sur la Carte de Cassini et de leur appartenance aux hiérachies administratives d'Ancien Régime à la veille de la Révolution.

Les expériences de vectorisations collaboratives des informations portées par la carte Cassini ont été poursuivies. C. Motte et M.-C. Vouloir ont notamment piloté entre 2015 et 2023 la réalisation par le groupe geohistoricaldata d'un corpus des « Chefs-lieux » d’Ancien Régime l’état géolocalisé des villes, bourgs, villages et abbayes situés sur la Carte de Cassini – et leur alignement avec les données de la base des communes issue du Site Cassini.ehess.fr. Le corpus de données associé contient près de 50 000 entités géolocalisées et informées (voir la présentation associée) et propose 2 jeux de données complémentaires (Version 1, mai 2021 ; Version 2 en préparation).

- État géolocalisé des villes, bourgs, villages et abbayes situées sur la Carte Générale de la France, dite de Cassini, 1756-1789.

Cet état intègre des informations supplémentaires : 1) l'affectation à chacun des lieux identifiés du nom de la subdélégation et de l'intendance auxquelles il appartient via un croisement automatisé avec la vectorisation de la Cartes des généralités, subdélégations et élections en France à la veille de la révolution de 1789 (Arbellot & al., 1986) réalisée par C. Motte, M.-C. Vouloir, C. Bertelli, P. Cristofoli entre 2013 et 2015 ; 2) le repérage des chefs-lieux de Cassini qui ont un statut de centre administratif d’Ancien Régime à la veille de la Révolution de 1789 tels qu’identifiés dans l’Atlas de la Révolution Française (Serge Bonin, Claude Langlois (eds), 1987-1996) ; 3) l'affectation automatique à chacun des lieux identifiés de son appartenance à la hiérarchie administrative Révolutionnaire de l’an III élaborée à partir de l’exploitation de la base des communes historiques et projetée sur les surfaces de communes issues de la couche IGN-FLA 2013.

- État géolocalisé des paroisses et autres lieux habités de la Carte Générale de la France (1756-1789) devenus chefs-lieux de communes entre 1789 et 1999, accompagné du nombre d'habitants de ces communes relevé lors des 33 recensements nationaux réalisés entre l'an III et 1999 (d'après cassini.ehess.fr).

Les diocèses de France par Jacques de Font-Réaulx

Stéphane Gomis, professeur de l'Université Clermont-Auvergne, accueilli en délégation au CRH-LaDéHiS en 202-2023, développe le programme de recherche Les diocèses de France par Jacques de Font-Réaulx. Il a pour but d’enrichir la réflexion sur la construction de l’espace diocésain par l’étude de la collection constituée par Jacques de Font-Réaulx (60 cartes couvrant 98 diocèses). Ce travail, organisé en collaboration avec les membres du groupe géohistoricaldata, prend appui sur les jeux de données issus de la vectorisation de la Carte de Cassini et sur les informations sur la démographie d’ancien-régime issues de la collection des Dictionnaires Paroisses & Communes de France (resp. D. Carron, CRH). Il confronte ces informations à celles portées sur les Cartes des Diocèses réalisée par Font-Réaulx qui se fondent sur d'autres types de sources (Pouillés).

21 juin 2023: Journée d’étude "Les circonscriptions ecclésiastiques intra-diocésaines : cartographie et territoire de l’époque médiévale à nos jours" organisée par S. Gomis et V. Flauraud à la MSH de Clermont-Ferrand le 21 juin 2023 (Journée CRH/ LaDéHiS - CHEC UCA). Consulter le programme de la journée.

Histoire sociale et spatiale de Paris XVIIIe-XXe

Les activités du groupe geohistoricaldata sur l'espace Parisien prolongent les travaux sur l'histoire sociale et spatiale de Paris dirigés par M. Gribaudi à partir des années 2000. Il se sont développés au sein de plusieurs collectifs et programmes de recherche : Repenser le XIXeAnalyse de l'espace et atelier SIG Paris, Séminaire Morphologie et équipe Structures et dynamique des formes.
Ils ont donnée lieu à plusieurs publications marquantes :
- Maurizio Gribaudi et Michèle Riot-Sarcey, 1848, la révolution oubliée, Ed. La Découverte, Paris, octobre 2008, 260 p.
- M. Barthelemy, Patricia Bordin, Henri Berestycki & Maurizio Gribaudi ., “Self-organization versus top-down planning in the evolution of a city”. Nature Scientific Reports 3, 2153 (2013) - https://doi.org/10.1038/srep02153 ;
- Maurizio Gribaudi Paris, ville ouvrière. Une histoire occultée (1789-1848), Paris, La Découverte, 2014.

Quelques évènements depuis 2017:

- Programme “The Parisian Financiers’ Belle Epoque (1871-1913). Spaces, Organizations and Social Structures » (Laboratory of Excellence « Paris Sciences et Lettres » Research Council Grant) - 2015-2017.

- 24 Septembre 2018 - Journée "Géo-localisation des Brevets d'Invention du XIXe"
Journée co-organisée par le groupe Geohistoricaldata e l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) à Courbevoie. (cf. http://bases-brevets19e.inpi.fr/ )
Programme détaillé :  9h30 - 10h : accueil ; 10h - 11h : Steeve GALLIZIA : les données de localisation des déposants de brevets au 19e siècle ; 11h - 12h : Juliette MOREL : la cartographie dynamique de la ville de Limoges et l’intégration des données brevets 19e ;  12h -13h Bertrand DUMENIEU : le géocodage des données brevets 19e ; 14h30 - 15h : Julien PERRET : l'ANR SODUCO et la construction d'une base de données socio-spatiale (Paris 18-20 siècles) ; · 15h - 16h/16h30 : les premiers résultats du géocodage, discussion sur les perspectives d'exploitation croisée des bases de données géolocalisées.

- En octobre 2018, l'équipe géohistoricaldata a obtenu un finacement de l'Agence Nationale pour pour la recherche (ANR) pour 4 ans du programme de recherche Social Dynamics in Urban Context: Open tools, models, and data – Paris and its suburbs, 1789-1950 (SoDUCo, cf. présentation : http://ladehis.ehess.fr/index.php?652 et le site dédié : https://soduco.github.io/). C'est dans ce cadre que se développent les projets actuels du groupe.

Une démarche collaborative

Bien souvent  la vectorisation des plans anciens est le fait de chercheurs ou de groupes de chercheurs isolés dans le seul but de répondre à leur questions de recherche immédiates et sans que la question du partage avec d’autres des résultats et des données ne soit effectivement posée.
Nous croyons qu'il est essentiel de construire une plate-forme partagée afin non seulement de travailler ensemble sur des projets d'envergure mais aussi de mettre en oeuvre un contrôle collectif sur les processus de production, transformation et d'analyse des données géo-historiques. Les opérations telles que la numérisation, le géoréférencement et la vectorisation des sources historiques cartographiques impliquent plusieurs choix délicats qui doivent être documentés et régulièrement mis à jour.

Des données et des outils ouverts et libres

Réduire les déformations des sources historiques au cours du géoréférencement implique généralement des déplacements géométriques entre cartes consécutives. Notre approche consiste à prendre ces déplacements en compte après le processus de numérisation à l'aide de procédures d'intégration de données et d’outils d'appariement. Cette démarche et les outils développés dans ce but permettent ainsi aux chercheurs de contrôler et de prendre en compte les imperfections des données tout au long de leur analyse.
Les données ouvertes (OpenData) et des outils libres (Open source) que nous produisons dans le cours de ce projet fournissent à la communauté scientifique la possibilité de contrôler, suivre et reproduire les résultats à chaque étape de ce travail scientifique.

Entrepôt du groupe Geohistoricaldata la plateforme Didómena de l’EHESS :
https://didomena.ehess.fr/collections/bk128b213?locale=fr

Motte C., Vouloir, M.-C., Duménieu B., Cristofoli P., Baciocchi S., Perret J., Mermet E., Abadie N., Gribaudi M., Morice L., Chadeyron J., Bertelli C; Des chefs-lieux de Cassini aux communes de France (1756-1999) : données géo-historiques associant la position géographique des lieux représentés sur la Carte Générale de la France dite de Cassini (1756-1815) à l'historique des communes de France (An III-1999), EHESS, Paris, 2021, https://didomena.ehess.fr/concern/data_sets/6395wb092

Baciocchi, S., Dumenieu, B., Chadeyron, Abadie, N., J., Perret, J., Motte, C., Vouloir, M.-C., Cristofoli, P., Gomis, S., Langlois, I., Boivin, P., Delaveau, J.-M., & Gribaudi, M. (2019). Reconstruction et édition critique de la planche n°52 de la « Carte de France » dite de Cassini, 1756-1777, 2016-2019 — [Carte Numérique]. Geohistoricaldata, IGN-EHESS, Paris , 2019. https://doi.org/doi%3A10.25721%2F65a8-5q97

Sur l'entrepôt du groupe Geohistoricaldata sur le Harvard Dataverse :
https://dataverse.harvard.edu/dataverse/geohistoricaldata

Baciocchi, S., Dumenieu, B., Chadeyron, Abadie, N., J., Perret, J., Motte, C., Vouloir, M.-C., Cristofoli, P., Gomis, S., Langlois, I., Boivin, P., Delaveau, J.-M., & Gribaudi M., A GIS reconstruction of the Cassini ``Carte de France'' sheet No. 52, V1., Harvard Dataverse, 2019, {10.7910/DVN/XP8J6P}, https://doi.org/10.7910/DVN/XP8J6P

GeoHistoricalData, 2019, ""Verniquet map" and "Jacoubet Atlas" Paris street networks", https://doi.org/10.7910/DVN/CCESX4, Harvard Dataverse, V1

Perret, Julien; Gribaudi, Maurizio; Barthelemy, Marc; Abadie, Nathalie; Baciocchi, Stéphane; Bertelli, Carlo; Bonin, Olivier; Bordin, Patricia; Costes, Benoît; Cristofoli, Pascal; Dumenieu, Bertrand; Gravier, Julie; Hubert, Jean-Paul; Le Ny, Pierre-André; Mermet, Eric; Motte, Claude; Pardoen, Mylène; Raimond, Ana-Maria; Robert, Sandrine; Vouloir, Marie-Christine, 2015, "The 18th century Cassini roads and cities dataset", https://doi.org/10.7910/DVN/28674, Harvard Dataverse, V5.

L'arpenteur topographe. Tuez le temps, faites de l'histoire

En collaboration avec la New-York Public Library (NYPL Labs) et avec le soutien de la Bibliothèque Nationale de France, nous avons le projet de lancer une saisie collaborative publique à grande échelle.
Elle se fonde sur l'expérience du Building inspector proposé par la NYPL qui, en quelque mois, a vu 300 000 personnes contribuer à la numérisation des milliers de plans d'assurance de la ville de New-York.
Le but de l'arpenteur topographe est de permettre au grand public d'aider la recherche géo-historique en controlant le travail historique déjà réalisé ou en contribuant à la saisie de nouvelles données. Il permet de vérifier et corriger les saisies existantes et de nommer et catégoriser les objets à l'aide d'outils simple de saisie et de gestion de consensus.

Un premier prototype de l'arpenteur a été réalisé en 2015-2016. Des travaux analogues se poursuivent dans le cadre du programme ANR SoDUCo.

i_tra.jpg

Une équipe pluridisciplinaire:

Le projet Geohistoricaldata est coordonné par Marc Barthelemy, Maurizio Gribaudi and Julien Perret. Il a mobilisé au cours du temps plusieurs collectfs de chercheurs

EHESS (Stéphane Baciocchi, Pascal Cristofoli, Bertrand Dumenieu, Maurizio Gribaudi, Hervé Le Bras, Éric Mermet, Claude Motte, Mylène Pardoen, Sandrine Robert, Marie-Christine Vouloir) - IGN / COGIT lab (Nathalie Abadie, Benoit Costes, Sebastien Mustière, Julien Perret, Ana-Maria Raimond) - CEA (Marc Barthelemy) - CHARTA SRL (Carlo Bertelli) - IFSTTAR (Olivier Bonin et Jean-Paul Hubert) - ArScAn (Laurent Costa) - Le Ny Conseil (Pierre-André Le Ny) - Géographie Cités/Sorbonne (Anne Bretagnolle, Julie Gravier) - geospective (Patricia Bordin) - INRA Nancy (Jean-Luc Dupouey) - LIVE/Université de Strasbourg (Anne Puissant) - ENSAT (David Shereen) - ThéMA/Université de Bourgogne (Chistophe Mimeur, Thomas Thevenin) -
NYPL Labs
(Mauricio Giraldo)

cf. Projets du LaDéHiS connectés:  Géopeuple - Site cassini.ehess.fr  - SIG Paris

La presse s'est intéressée aux travaux du groupe  :

Retrouvez sur Rue89 l'article Voyage dans la France du XVIIIe siècle, la tête dans les cartes de Cassini  ;
 
Ecoutez l'émission de France Culture La Marche des sciences consacrée à Ce que les cartes de Cassini disent de la France d'aujourd'hui ? .

Et sur le sujet, n'hésitez pas à ré-écoutez l'émission enregistrée en novembre 68 à l'occasion du "tricentenaire de la cartographie française", avec François Dainville (directeur d'études de l'Ecole pratique des Hautes études), Georges Laclavère (Directeur de l'IGN et Jacques Bertin (qui deviendra directeur de l'EHESS quelques années plus tard).
Archive en ligne sur la page http://www.franceculture.fr/2015-10-16-et-louis-xv-crea-la-cartographie-francaise.

EHESS
Cnrs

flux rss Actualités

Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques

Journée(s) d'étude - Vendredi 3 mai 2024 - 09:15Séminaire EHESS/CNRS organisé par Elizabeth Claire (chargée de recherche au CNRS), Béatrice Delaurenti (maître de conférences à l’EHESS), Roberto Poma (maître de conférences à l’Université Paris Est-Créteil) et Koen Vermeir (chargé de recherche au CNRS). Le séminaire est financé par le CRH, Sphere, l’UPEC et l’ANR ANTHRAME.La notion d’imagination est aujourd’hui considérée comme un objet d’étude à part entière, après avoir longtemps été discréd(...)

Lire la suite

54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : 01.49.54.25.56