Enquêtes et recherches collectives |

Projet Kinsources

Sources de la parenté

MàJ : 29/01/2014

i_kinsources.jpg

Le projet Kinsources  a pour objectif principal de construire et développer une plateforme interactive pour le stockage, le partage et l’analyse des données de parenté (généalogiques, terminologiques, résidentielles) ainsi que d’autres données relationnelles associées.

Cette plateforme, hébergée par le TGIR Huma-Num, est accessible à l'adresse suivante:

https://www.kinsources.net/

Financé par l’Agence Nationale de Recherche (ANR) sur trois ans (2013-2016), le projet réunit quatre laboratoires de recherche en anthropologie et histoire: le Laboratoire d’Ethnologie et Sociologie Comparative (Univ. Paris X), le Laboratoire d’Anthropologie Sociale (Collège de France), le Laboratoire de Démographie et d’Histoire Sociale (EHESS) et le Centre Roland Mousnier (Univ. Paris IV)(*). Il associe plusieurs autres institutions et parenaires scientifiques.

Cette plateforme est nourrie de façon décentralisée par les chercheurs eux-mêmes. Ils disposent d’un outil de référence (caution scientifique et garanties de sécurité, de pérennité, de référencement et d’interopérabilité) leur permettant d'archiver leur données et de les publier en accès public sous une licence ouverte du type « creativecommons », ceci tout en conservant leurs droits intellectuels. Les données nominatives sensibles sont automatiquement anonymisées au moment de la publication du corpus en accès public.
Cette plateforme interactive et open source intégrera une série d’outils analytiques, tels ceux proposés par les logiciels libres Puck (http://kintip.net) et KinOath (http://tla.mpi.nl/tools/tla-tools/kinoath).Il s’agit de promouvoir la recherche comparative et l’accès ouvert aux sources de la recherche: navigation dans les corpus publics, rercherche avancée sur les méta-données des corpus, sur les données elles-même et sur les statistiques associées à ces données. La plateforme Kinsources poursuit une première initiative de l'université de Kent et propose d'ors et déjà près d'une centaine de corpus d’anthropologues et d’historiens provenant de toutes les régions du monde.

Le projet Kinsources prévoit en outre de développer les dimensions suivantes :

Codage de corpus :

Ayant pour objectif deproposer une « masse critique » de corpus de haute qualité et d’encourager ainsi les contributions spontanées d’autres chercheurs, le projet a programmé des opérationsde récupération de corpus de parenté en déshérence (corpus codés dans des formats obsolètes ou non généalogiques) et éventuellement la saisie de corpus inédits à forte valeur scientifique et symbolique. Afin d’optimiser le profit intellectuel de ces corpus « pionniers », l’idée est de privilégier des ensembles (axes, clusters,…) de corpus mutuellement comparables ou connectés, susceptibles de donner lieu à des projets de recherche comparatifs ou collectifs (Communautés juives en Europe moderne, Parentés européennes XVIe-XIXe, Monde amérindien, Sahel et Océan Indien).

Traitement des données géographiques et terminologiques associées aux données de parenté.

Le projet kinsources prévoit de proposer des jeux de données et de développer des outils permettant de mettre en œuvre une l’analyse intégrée de données généalogiques, terminologiques et spatiales. Il s’agit par exemple de permettre la spatialisation d’un réseau généalogique sur une carte ou la projection d’un système terminologique sur une généalogie.

La mise en œuvre d’une analyse combinée des données généalogiques et géographiques suppose de disposer d’informations systématiques sur les lieux. Certains corpus généalogiques contiennent des lieux de naissance, de décès ou de résidence. Il est aussi possible de compléter ces corpus avec des sources intégrant des informations spatiales diachroniques (recensements, listes électorales, rôles d’imposition, relevés cartographiques…). Disposer de tels ensembles de données permet d’envisager la parenté en rapport avec les pratiques résidentielles et leur dynamique et ainsi d’imaginer et de développer différents types d’analyse.

Participation au projet Kinsources

Les chercheurs intéressés peuvent directement s'inscrire sur le site en tant que contributeurs et déposer leurs corpus. Ils peuvent aussi prendre contact avec les membres du projet Kinsources (contact@kinsources.net). Ils sont invités à décrire les données à leur disposition, et ce quelque soit leur état et leur format, y compris si ceux-ci ne correspondent pas à ceux actuellement conseillés sur le site (cf. page formats): quantité (nombre approximatif d’individus et de mariages), type (généalogies, recensements, cartes…), différentes catégories informations, et format actuel (bases de données, fichiers, tableaux, notes manuscrites, dessins…). Il sera alors possible d'évaluer l’investissement que présenterait leur intégration au site via un re-codage ou une éventuelle saisie.

Il est aussi utile de signaler d’autres corpus (publiés ou non) ou des chercheurs (même en dehors des axes décrits plus haut) qui possèdent des corpus de parenté inédits et pourraient être intéressés par la perspective de les publier sur la plateforme Kinsources.

(*): Laboratoires associés:

1 : Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (UMR 7186 CNRS-Université Paris Ouest Nanterre), Olivier Kyburz(coordinateur du projet).

2 : Laboratoire d’Anthropologie Sociale (UMR 7130 EHESS-CNRS-Collège de France), klaus Hamberger

3 : Laboratoire de démographie et d’histoire sociale (LaDéHiS– CRH UMR 8558 CNRS-EHESS), Pascal Cristofoli

4 : Centre Roland Mousnier (UMR 8596 Paris IV-CNRS), Cyril Grange

Partenaires: Goupe  TIP (Traitement Informatique de la Parenté / Kinship and Computing)
ANR Corpus, TGIR Huma-Num, CNRS, EHESS, Collège de France, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), Université Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris X),  et plusieurs autres institutions et laboratoires associés

EHESS
Cnrs

flux rss  Actualités

Autour de Roger Chartier : « La main de l'auteur et l'esprit de l'imprimeur »

lundi 07 décembre 2015

Sous la présidence de Florent Brayard, Patrick Boucheron (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne), Daniel Fabre (EHESS-LAHIC) et Christian Jouhaud (EHESS-CRH) animeront le prochain Lundi du CRH autour des questions soulevées par ce livre en présence de l’auteur.

Lire la suite

Découverte des outils SIG

lundi 30 novembre 2015

Elle s’adresse à tous (enseignants, chercheurs, étudiants…), sensibilisés ou interpellés dans leurs travaux de recherches par des questions liées à l’espace, au temps autour de données thématiques quelque soient les champs d’application. Mesurer, comprendre, décider, communiquer sont les grands fondements sur lesquels reposent un SIG.

Lire la suite

Savoirs et sciences de la Renaissance à nos jours. Une lecture de longue durée : Conclusion générale de Dominiques Pestre

lundi 23 novembre 2015

Extrait : La première séance des rencontres du GEHM accueillera Dominique Pestre, directeur général des trois volumes de l’Histoire des sciences et des savoirs, Paris, Seuil, octobre 2015 (vol. 1, De la Renaissance aux (...)

Lire la suite

54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : 01.49.54.25.56