Equipe du LaDéHiS | Travaux individuels des membres du LaDéHiS

Mathieu MARRAUD

Chargé de Recherche détaché CNRS
Equipe(s) : RHiSoP, LaDéHiS
Laboratoire(s) de rattachement : CRH

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH
RHISOP-LaDéHiS (Bureau P 04-03)
54, boulevard Raspail
75006 Paris

marraud (a) ehess.fr

01 49 54 26 90

Mathieu Marraud effectue des recherches sur les rapports entre structure sociale et structure politique dans la ville d'Ancien Régime. Après avoir étudié la bourgeoisie parisienne, sous l'angle d'une sociologie familiale des pouvoirs, il a élargi son approche aux espaces publics qui abritent et se disputent le gouvernement urbain aux XVIIe et XVIIIe siècles, en lien avec l'appareil théorique et administratif de la monarchie. Un important chantier a reposé sur une étude des Six Corps des marchands, fédération de six grandes corporations de Paris au coeur de laquelle se croisent trois principes fondamentaux d'ordonnancement : le commerce incorporé, la ville politique, et les normes monarchiques. Ainsi le droit et l'économie marchande ont-ils intégrés ensemble une approche des phénomènes d'incorporation et d'institution au sein de la cité.

La perspective se poursuit à présent vers le thème de la qualification, à la fois des personnes et des choses, en contexte d’Ancien Régime. Elle consiste à réfléchir à la manière dont certains objets, disposant d’une histoire sociale et politique propre, peuvent communiquer leurs propriétés aux individus qui les possèdent, transmettent, manipulent, et contribuer dès lors à redessiner les groupes sociaux et l’organisation politique des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le 30 septembre, Mathieu Marraud a soutenu une habilitation à diriger des recherches portant pour titre : "Le pouvoir marchand, corps et corporatisme à Paris sous l'Ancien Régime". Le jury était composé de David Garrioch (professeur à l'Université Monash de Melbourne), Dominique Le Page (professeur à l'Université de Dijon), Corine Maitte, garante (professeure à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Dominique Margairaz (professeure émérite à l'Université Paris 1), Vincent Milliot (professeur à l'Université Paris 8), Maarten Prak (professeur à l'Université d'Utrecht).

Responsabilité éditoriale

2017 -> : Membre du Comité de lecture de la revue Histoire & Mesure

2009-2017 : Membre du Comité de rédaction de la revue Histoire & Mesure

Thèmes de recherche

  • Histoire sociale et politique urbaine, Paris, xvie-xviiie siècles

  • Histoire du corporatisme d'Ancien Régime

Groupes et Équipe de recherches

Enseignement 2021-2022

Publications

Ouvrages

  • La noblesse de Paris au XVIIIe siècle, Paris, Seuil, 2000, 574 p.

  • De la Ville à l’État. La bourgeoisie parisienne XVIIe-XVIIIe siècle, Paris, Albin Michel, coll. Bibliothèque histoire, 2009, 575 p.

  • Le Pouvoir marchand. Corps et corporatisme à Paris sous l’Ancien Régime, Ceyzérieu, Champ Vallon, coll. « Époques », 2021, 518 p.

 Contributions à un ouvrage collectif

  • Participation au Dictionnaire des Législateurs 1791-1792, sous la direction d'Edna Lemay, préface de Mona Ozouf, Paris, Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle 18-19, 2007.

  • « Les faux-semblants de la mobilité sociale dans la marchandise parisienne, XVIIe-XVIIIe siècle », dans Anna Bellavitis, Laurence Croq et Monica Martinat (éd.), Mobilité et transmission dans les sociétés de l’Europe moderne, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 123-137.

  • Avec Eric Viguier, « La réforme Maupeou, un révélateur de la question officière (1770-1774) », dans Robert Descimon et Elie Haddad (éd.), Epreuves de noblesse, les expériences nobiliaires de la haute robe parisienne (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, Les Belles Lettres, 2010, p. 61-82.

  • Avec Nicolas Lyon-Caen, « Le prix de la robe : coûts et conséquence du passage à l'office dans la marchandise parisienne, v. 1680-v. 1750 », dans idem, p. 233-256.

  • « Fondements et fragilités de la notabilité marchande à Paris, XVIIe et XVIIIe siècles » dans Jean Duma (dir.), Histoires de nobles et de bourgeois. Individu, groupes, réseaux en France, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2011, p. 141-160.

  • « Nobility as a Social and Political Dialogue : The Parisian Example, 1650-1750 », dans Matthew P. Romaniello et Charles Lipp (eds.), Contested Spaces of Nobility in Early Modern Europe, Farnham, Ashgate, 2011, p. 213-232.

  • « Espaces politiques et classement social à Paris, XVIIe-XVIIIe siècles », dans Gilles Chabaud (dir.), Classement, Déclassement, Reclassement, de l’Antiquité à nos jours, Limoges, PULIM, 2011, p. 143-156.

  • « La juridiction consulaire de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles : entre dignité royale et notabilité bourgeoise », dans Clotilde Druelle-Korn (dir.), Les corps intermédiaires économiques, entre l’Etat et le marché, Limoges, PULIM, 2012, p. 45-63.

  • "Crédit marchand, fiscalité royale. Les corporations parisiennes face à l'Etat, 1690-1720", dans Vincent Meyzie (dir.), Crédit public, crédit privé et institutions intermédiaires. Monarchie française, monarchie hispanique, XVIe-XVIIIe siècles, Limoges, PULIM, 2012, p. 155-199.

  • « Le cérémonial urbain à Paris au XVIIIe siècle : représentation et négociation politique », dans Thierry Belleguic et Laurent Turcot (dir.), Les Histoires de Paris (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, Hermann, 2013, t. I,  p. 245-267.

  • « La noblesse comprise comme dialogue social et politique. L'exemple parisien, 1650-1750 », dans Laurent Coste, Stéphane Minvielle, François-Charles Mougel (dir.), Le concept d'élites en Europe de l'Antiquité à nos jours, Pessac, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 2014, p. 333-349 (trad. article 2011).

  • « Bien public et bien particulier, le privilège et les corps marchands, Paris, XVIIe–XVIIIe siècles », dans Guillaume Garner (dir.), Die Ökonomie des Privilegs, Westeuropa 16.–19. Jahrhundert. L’économie du privilège, Europe occidentale XVIe–XIXe siècles, Francfort-sur-le-Main, Klostermann, 2016, p. 55-90.

  • « Conflits de frontière, délimitation commerciale et spatiale des droits à Paris, XVIIe-XVIIIe siècle », dans Anne Conchon, Hélène Noizet et Michel Ollion (dir.), Les limites de Paris (XIIe-XVIIIe siècles), Villeneuve-d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2017, p. 84-103.

  • « Corporations ou savoirs marchands : la double représentation du commerce à Paris sous l’Ancien Régime », dans Arnaud Fossier, Dominique Le Page et Bruno Lemesle, La représentation politique et ses instruments avant la démocratie (Moyen Âge-Temps modernes), Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2020, p. 245-257.

  • « Privilège frontalier et exercice corporatif, les métiers parisiens aux XVIIe et XVIIIe siècles », dans Groupe Rhisop (dir.), Frontières, seuils, limites : histoire sociale des catégorisations, L'Atelier du Centre de Recherches Historiques, 21/bis 2020.

  • « La faillite marchande, désincorporation et langage du crédit sous l’Ancien Régime », dans Michela Barbot, Jean-François Chauvard et Stefano Levati (dir.), L’expérience du déclassement social (France-Italie, XVIe-premier XIXe siècle), Rome, Éditions de l’École française de Rome, 2021, p. 197-226.

  • avec Nicolas Lyon-Caen, « Middle-Class Genealogies in Eighteenth-Century Paris : Fathers or Progeny ? », dans Stéphane Jettot et Jean-Paul Zuñiga (dir.), Genealogy and Social Status in the Enlightenment, Oxford, Oxford University Studies in the Enlightenment, 2021, p. 21-36.

Articles

  • « Permanences et déplacements corporatifs dans la ville, le corps de l'épicerie parisienne aux XVIIe-XVIIIe siècles », dans Histoire & Mesure, 2010 n° 1, p. 3-45.

  • avec Gérard Béaur, « Au coeur des choix familiaux : conclure ou ne pas conclure un contrat de mariage dans les régions de partage égalitaire au XVIIIe siècle (Chartres et les campagne beauceronnes) », Annales de Démographie Historique, 2011 n° 1, p. 99-120.

  • « Communauté conjugale et communauté politique. Les usages de la coutume de Paris dans la bourgeoisie corporative, XVIIe-XVIIIe siècles », Revue d'histoire moderne & contemporaine, 2011 n° 2, p. 96-119.

  • « Dérogeance et commerce. Violence des constructions socio-politiques sous l'Ancien Régime », Genèses, n° 95 juin 2014, p. 2-26.

  • avec Nicolas Lyon-Caen, « Multiplicité et unité communautaire à Paris. Appartenances professionnelles et carrières civiques, XVIIe-XVIIIe siècles », Histoire Urbaine, n° 40, août 2014, p. 19-36.

  • "Mastering Guild's Debt in Eighteenth-Century Paris: Royal Publicity, Liberation and Coercition", Histoire & Mesure, 2015 n° 2, p. 171-188.

  • "La confrérie dans le métier. Spirituel et temporel corporatifs à Paris aux XVIIe-XVIIIe siècle", Revue d'histoire moderne & contemporaine, 2018, 65-1, p. 118-143.

  • « Corporatisme, métiers et économie d’exclusion à Paris, XVIIe-XVIIIe siècle », Revue historique, 2019 n° 2, p. 283-313.

  • « Vendre aux héritiers : circulation et immobilisation de l’office de payeur des rentes au XVIIIe siècle », Histoire, économie & société, 2019 n° 4, p. 28-44.

  • avec Eric Mermet et Anne Varet-Vitu, « Spatialités sociales à Paris à la veille de la Révolution. Les apports d’un système d’information géographie », Histoire Urbaine, n° 58, 2020, p. 157-186.

EHESS
Cnrs

flux rss  Actualités

Le papier, entre histoire et patrimoine industriel

Journée(s) d'étude - Jeudi 9 décembre 2021 - 10:00PrésentationCes deux journées, voulues en hommage à Louis André, trop tôt parti, évoqueront son itinéraire professionnel : ses premiers pas dans le patrimoine de la métallurgie, son passage marquant au musée des Arts et Métiers, ses recherches brillantes sur l'histoire de la papeterie. Il eut un rôle très important dans l'étude du patrimoine industriel et comme secrétaire général du CILAC, toujours très investi dans le milieu associatif, ce d(...)

Lire la suite

54, boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : 01.49.54.25.56